Sondage sur la piétonnisation de la rue de Bellain à Douai

sondage piétonnisation rue de Bellain douai centre-ville

Aidez-nous à y voir plus clair

Devant le brouillard qui enveloppe le projet de piétonnisation des rues de Bellain et de la Madeleine, Douai Vox lance une bouteille à la mer.
Pour une fois, on fait dans l’objectivité avec un sondage express et anonyme qui, nous l’espérons, apportera un peu de clarté dans ce sujet aussi important que confus. En gros, on tente d’éloigner le doigt mouillé.
Aidez nous !


Merci de partager largement ce questionnaire. Un compte-rendu précis vous sera présenté à court terme sans bricolage, ni trafic.

Roule à bicyclette. Déteste les poignées de main molles et l'eau tiède. Aime le lexique fluvial et l'ambiance du bar de la marine. Pense que sa copine Crumble devrait arrêter de bouffer tous les gâteaux, pendant qu'il vérifie les infos.

28 Comments

        1. Il faut toujours faire confiance aux spécialistes… Blague à part, il faut échanger cinq minutes avec le maire d’Arras pour comprendre qu’il a un « grand dessein » pour sa ville.

      1. Valenciennes c’est une blague? C’est mort là-bas… Plus rien à se mettre sous la dent à part une seconde verrue qui s’est ajouté au centre co immonde de la place d’armes… Qu’est-ce qu’ils font du magnifique bâtiment des Magasins Modernes en face de la gare qui renferme une galerie marchande abandonnée depuis pas mal de temps? Ou de la maison médiévale rue Famars qui tombe littéralement en ruine?

        À Arras il faut aussi penser à visiter d’autres endroits que la place des héros et la Grand place, IL N’Y A PAS QUE ÇA LÀ BAS… Et malheureusement, une trentaine de commerces ont fermés depuis 2018… Il faudrait aussi qu’ils envisagent à rénover les façades de certains bâtiments anciens, c’est le festival des bâtiments gris par la pollution là-bas… et reprendre l’immense galerie d’art Rue de la Batterie qui est abandonnée depuis presque 10 ans…

        Douai j’aime m’y balader, et tout particulièrement observer ses belles façades, qu’elles soient Art-déco, néo-classiques, typiques Douaisiennes, ou Néo-gothiques, au moins ici, la plupart sont entretenues ou repeintes quand il faut.

        1. Vous aimez votre ville comme nous, sinon tout cela n’aurait aucun intérêt.
          Il faut se méfier des impressions subjectives que l’amour de la patrie peut favoriser. Les façades sont belles à Douai mais évidemment comme à Arras pas partout. Il faut même se méfier des apparences du centre historique. Pousser la porte de certaines demeures ignominieusement découpées et saccagées vaut cet effort. Ce sont des taudis catastrophiques.
          Idem pour nos beaux monuments auxquels Douai Vox consacre beaucoup de pages. La Tramerie est vide depuis… 2013. L’hôpital Général se passe de commentaires…
          Bref, dans ce genre d’analyse, il faut de l’objectivité, c’est à dire des chiffres. Ce sont les juges de paix et à l’inverse de la municipalité qui aime le doigt mouillé, nous allons les afficher sur deux indicateurs que nous fournit l’INSEE. Ils sont déjà un peu vieux (2017). On peut craindre que l’évolution ne soit depuis encore plus inquiétante pour Douai.
          Bref, la population de 2012 à 2017 :
          Arras 41239 à 41019 (quasi stable), Valenciennes 42989 à 43336 (pas mal), Douai 41732 à 39700 (bientôt 35000 ?)
          L’évolution des actifs (ceux qui travaillent, paient des impôts, créent de la richesse)
          Arras 69,3 % à 71,0 % (ça bouge), Valenciennes 65,7 % à 65,7 % (stabilité parfaite), Douai 66,0 % à 65,1 % (pas bon)
          Nous aurions pu prendre toutes sortes d’indicateurs, notamment sociaux, pires encore.

    1. Bonjour
      Douai doit bouger mais certaines personnes qui décident veulent voir Douai mourir, des personnes croient avoir du pouvoir mais ils n’ont rien. Enlevez vous les doigts du… Et faites vivre Douai et ÉCOUTEZ LES DOUAISIENS POUR UNE FOIS au lieu de penser à votre petite personne…

      1. Pas sûr que nos décideurs aient envie de tuer la ville mais on peut craindre qu’ils n’aient pas les idées très claires pour la sauver. Leurs décisions sont tellement prises au doigt mouillé. Avons-nous été informés, par exemple, des résultats du restaurant Le Prévost que tous les Douaisiens ont soutenu avec leurs impôts ?

  1. Cette piétonnisation se base uniquement sur le sondage truqué d’il y a 5 ans…
    La moindre des choses serait de consulter commerçants et artisans au lieu de les mettre devant le fait accompli pour leur imposer un dogme destructeur…

    1. Oui, et le plus curieux, c’est que ce sondage n’envisageait même pas qu’on puisse être contre la piétonnisation. A ce jeu là, on gagne à tous les coups.
      La question reste : pour quoi faire ? Quel est le but ?

    2. Avoir de mauvais choix ou décision c’est tuer Douai malheureusement et actuellement rien ne va dans le bon sens.. à quoi sert Arkeos et le futur dôme !! A quoi sert un boulodrome haut de gamme, y a pas des autres choses a faire !! Vu tous les bêtises de nos élus et autres (tram, hôtel haut de gamme, caserne militaire, etc…) c’est beau de rêver mais 1 projet par 1 et on le finit..
      On est mal barrés et bien dommage… Si on donne des idées on n’est pas écouté car on est de simples citoyens pas entendus et j’en ai eu la preuve à plusieurs reprises. J’aime Douai mais dans 10 ans( et encore) à peine Douai sera mal…

      1. Vous rejoignez nos analyses. On voit donc que nous ne sommes pas les seuls à penser ainsi. C’est à se demander où sont les Douaisiens qui soutiennent ces projets bizarres et coûteux 🙂

  2. Encore du parking en moins !
    Rue piétonne d’accord dans la mesure où la ville est vivante. Déjà à 18h30/45, c’est fini, il n’y a plus personne et on constate « l’affluence du samedi après-midi et du dimanche »..
    ça empêchera encore plus les voitures d’y circuler, elles iront direct sur les boulevards extérieurs, direction Sin ou Noyelles Godault.
    Mauvaise solution.
    Et déjà, si ça se faisait quand même, – donc re-travaux- , le commerce en souffrira encore.

    1. On cherche vainement une raison objective à ce projet mais peut être que notre modeste sondage permettra au moins de juger ce que les Douaisiens en pensent, ce qui ne sera déjà pas mal.

  3. moi je suis pour ! il faut tout simplement déplacer le marché du samedi matin à gayant expo (comme on fait pendant les fêtes de gayant) pour récupérer le parking gratuit pour les futurs clients..

      1. Bonjour. Le parking du Barlet se remplit aux heures de bureaux et se vide à la fin de la journée de travail. Très peu de mouvement globalement dans la journée. Je peux affirmer cela car mes fenêtres avaient vue dessus quand j’y habitais. Il faut bien que les gens qui travaillent se garent là où c’est gratuit. Une frange de la population qui vient faire ses courses en voiture est trop âgée pour faire le trajet barlet-carnot à pieds aller et retour, qui plus est en revenant en portant tous ses achats.

        1. Remarque frappée au coin du bon sens. Ce parking est un avantage extraordinaire qui sert à beaucoup de choses. Une bonne partie de ces utilisateurs sont aussi des utilisateurs de la gare SNCF.

  4. Peut-être parce que nous sommes dans un cercle vicieux. De moins en moins de boutiques du coup la tendance à aller à noyelles godeau où se concentrent de nombreuses enseignes. Le manque de vie qui ne donne pas envie d’aller en centre ville. Difficile d’inverser la tendance.
    Après il serait intéressant de recenser les locaux commerciaux vacants et de connaître le prix des loyers l’etat des locaux. Faire une véritable analyse par des pros en comparant pourquoi Valenciennes et Arras s’en sortent et pas Douai. Ce n’est pas qu’une question de parking. Il faut recréer de la vie et l’envie des douaisiens beaucoup trop négatifs avec leur ville

    1. Phénomène complexe, évidemment lié à la création effrénée de centres commerciaux aux périphéries.
      L’impossibilité de circuler dans la ville, choix de l’ancien maire qui a dégoûté la clientèle habituelle qui ne vit pas à Douai de tenter l’aventure.
      On ajoute l’absence de vision, la médiocrité de nos élus. Il n’y a aucune étude sérieuse pour justifier les travaux à venir. Il n’est pas impossible qu’on les fasse parce qu’on a une aide financière de l’Etat (Coeur de ville) sans aller plus loin. Avec un peu de bol ça va aider le commerce. C’est de la pensée magique.
      Vous avez raison pour le « turn over » des lots commerciaux. Toute mutation est un bénéfice pour les agents immobiliers. Plus ça tourne, mieux c’est.
      Arras et Valenciennes ont de bons maires. Nos villes du Nord sont comme les opérateurs téléphoniques, certaines sont en trop. On peut craindre l’effondrement de la notre au bénéfice de nos voisines plus dynamiques. Douai demain Denain.
      Cet article de Douaivox faisait le tour de la question
      https://douaivox.fr/une-ville-moyenne-en-crise/

  5. Et déplacer le marché du samedi matin place d’Armes ? Voire au besoin déborder place Schuman. Et par la même occasion proposer les cellules vides de la galerie du Dauphin aux commerçants forains qui le souhaitent pour cette journée ? On libère le Barlet et les gens se trouvent à proximité immédiate des commerçants du centre piétonnier….On objecte le « faible niveau de qualité  » de ces commerces forains ? Eh bien ce serait l’occasion de faire un peu le ménage …..

  6. Utiliser de l’argent pour rien pour une rue piétonne, on ferait pas mal d’utiliser l’argent pour refaire les routes ça serait pas mal même les trottoirs on peut les refaire. Refaire le boulevard lahure parce que qu’est-ce qu’il fait la g…. et là qu’on ne vienne pas trouver l’excuse que c’est à cause des arbres, on devrait faire aussi quelque chose pour les gens qui habitent impasse lahure parce que depuis le temps qu’on a mis les feux au pont bleu de Dorignie, c’est le vrai b….. pour sortir et entrer dans cette impasse et ce n’est pas la seule à refaire.

    1. Il y a effectivement beaucoup à faire du côté de la voirie mais je crains que notre affaire de piétonnisation relève de budgets différents. Si la mairie se lance là dedans c’est parce qu’elle a reçu les aides gouvernementales « Action Coeur de ville ».

  7. Bonjour
    Il faut arrêter de penser la ville telle qu’elle état il y a 20 ans, 30 ans et au delà. Le darwinisme s’applique aussi aux villes. Celles qui ne s’adaptent pas meurent. Douai a loupé le virage de la pietonnisation dans les années 70 et on le paye aujourd’hui.
    Ma proposition est simple.
    Il faut à mon sens revitaliser le centre ville. Et ça passe par une piétonnsisation totale de la Place d’Armes et de la rue de Bellain qui n’est qu’une continuation de celle ci, tout comme l’est le Dauphin d’ailleurs. Que l’on me cite un exemple de centre commercial où les parkings sont plus proches des boutiques que ne le sont de la Place d’Armes. les parkings de la place Schuman, de la Poste, ou du Barlet.
    Sur la Place d’Armes il doit y avoir ce qui n’existe pas à Douai, des lieux de vie. Soit des cafés, des bistros, des. bars, des fast food, des restaurants, des terrasses. Etc Et aussi des animations.
    Et ces gens qui viendront sur cette place, ce sont des clients potentiels pour des commerces.
    Parce que ce sont les clients qui attirent les commerces et non le contraire.
    Pete précision, il y a des commerces qui ne reviendront jamais en centre ville. Même s’il y a des places de stationnement. Treca, les les galeries et les dames de France c’est définitivement fini.
    Je ne. dis pas que c ‘est simple comme le prétendent certains. Mais penser que la voiture est la solution à tout est une faute, une sclérose de l’esprit. Si la Place d’Armes et la rue de Bellain ne restent que des rues, alors un jour les voitures ne s’arrêteront plus du tout. Et il y aura beaucoup de places de stationnement. Vides….
    Alors oui à la pietonnisation, oui à la vie.

    1. Votre approche est frappée au coin du bon sens. Nous ne préconisons pas le retour au passé même si la mémoire de Douai est une des plus belles qui soient. Il faut effectivement passer à autre chose. La crise est le moyen de rompre avec de mauvaises habitudes. L’histoire est d’ailleurs remplie de cités et d’Etats disparus après avoir été resplendissants. Le pire qui arrivera à Douai, ce sera un long déclin la conduisant à devenir une sorte de Denain ou de Bruay.
      Nous refusons le « refus de la voiture » (pour Bellain, il est quand même risible de découvrir qu’en 1970 on pouvait garer sa Peugeot sur les deux trottoirs tandis que la circulation automobile était dans les deux sens) tout en partageant le raisonnement sur la logique des commerces, encore que des clients aux magasins il doit bien y avoir un ordre de priorité.
      Plutôt qu’un long discours, l’article qui faisait le point sur cette question très complexe :
      https://douaivox.fr/une-ville-moyenne-en-crise/
      Merci pour vos très intéressantes remarques parfaitement rédigées. Il faudra qu’on vous embauche 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec une *. Les commentaires sont mis en ligne après modération.

*